top of page
Search
  • Writer's pictureDaniel Brink

27 August 2023 -- The Ministries of a Christian Church

Updated: Sep 10, 2023


Acts 2:41-47

Julian Bacon

Acts Series: Be My Witnesses -- The Book of Acts






 

The Ministries of a Christian Church

Acts 2:41-47



1. Acts 2:42-43, 46 -- The church is devoted to the apostles' teaching


2. Acts 2:42, 44-46 -- The church is devoted to the fellowship


3. Acts 2:42 -- The church is devoted to taking the Lord's Supper


4. Acts 2:42 -- The church is devoted to the prayers


5. Acts 2:43-47 presents three results



If you had to plant a church, how would you start? Before we think of buildings, speakers, sermons, musicians, setting up and tearing down, we must begin with God. The church is God’s idea so we must do church God’s way. Because the Bible is God’s Word, doing church God’s way is doing it according to the Bible. Acts 2:41-47 is a great text to learn about the ministries of a church. Acts 2:41-47 offers a simple template to remain true to being a Biblical Christian Community. Acts 2:41-47 is one among other summary statements about the life and the activities of the early Church (c.f. Acts 1:14; 4:32-37; 5:12-16; 6:7; 9:31). Acts 2:41-47 is the longest of these summaries. The other summaries overlap with the content of Acts 2:41-47. For this reason, commentators assume Luke is doing more than describing church activities. He is prescribing normative church activities.[i] The NT letters to churches and individuals fill in the picture of church activities. The NT is sufficient as a ministry textbook. It keeps church simple and focused. Practicing Acts 2:41-47 fulfills the Great Commission of Matthew 28. It is the way we make disciples of all nations. It fulfills Acts 1:8. It is the way that we bear witness to the resurrected King for the extension of his kingdom to the ends of the earth. Acts 2:41-47 are the simple activities God wants the church to practice. According to Acts 2:42, the church devoted itself to the apostles' teachings, the fellowship, the breaking of bread, and the prayers. The results are that they experience awe (Acts 2:44). They were praising God (Acts 2:47). They cared well for one another (Acts 2:45-46). They found favor with outsiders and the Lord added to those being saved (Acts 2:47). This passage resonates with me because I became a Christian in a church that embodied this text.

1 -- Acts 2:42, 43, 46 The church is Devoted to the Apostles' Teaching

The Great Commission is the mission of the church. At the end of Matthew’s Gospel, Jesus commissioned his disciples to make disciples of all nations by baptizing and teaching to do everything Jesus commanded. This is what the church is doing in Acts 2. In Acts 2:41, they were baptizing converts, and in Acts 2:42, the church was devoted to the apostles' teachings. The apostles appear again in Acts 2:46 for their miracles. They were teaching and God was showing his stamp of approval by the miracles (c.f. Acts 2:22; Heb 2:3-4). Today, the church must be devoted to the teachings of the apostles. We do this by studying the Bible. We have the teachings of the NT that are the teachings of the apostles and their close associates like Mark and Luke. In Acts 17:11, when the apostles taught, the Jews in Berea examined the Scriptures of the OT to assess the apostles' teachings. We must be a people that studies and applies the whole Bible. We do this from a New Covenant perspective in light of the ministry of Christ. We can be devoted to a lot of things. We are called to live in the world and live around unbelievers. We must make sure that it is the apostles' teachings that shape our worldview and not secular entertainment industries, social media, or both conservative secular or liberal secular news media. We develop a gospel lens by devoting ourselves to the apostles' teachings. We want our devotion to the apostles to shape our Sunday worship services. We want our smaller groups to be devoted to God’s Word. Through the ministries of the church, we want to equip all followers of Jesus to delight in God’s Word, to feed on God’s Word for spiritual nourishment, and to minister to others with God’s Word.

2 -- Acts 2:42, 44-46 The Church is Devoted to the Fellowship

The second element of Acts 2:42 is "the fellowship." The word fellowship speaks of the community and the way Christians of a church interact with each other. The same Greek root word occurs in Acts 2:44 when it says they had everything in “common.” Fellowship speaks of a close tie between people, brotherly unity, and communion. According to Acts 2:44, they shared everything in common. According to Acts 2:45, they distributed their resources so that there was no need. They were selling and giving money to those in need. According to Acts 2:46, this unity was enjoyed around shared meals in their homes. One of the traits of the early church was its hospitality. It may be too tempting to say that this part does not apply to us. Why would it not? We need close fellowship and unity. We need to care for each other sacrificially. We want to provide for each other’s needs. We want to be hospitable. We want to spend a lot of time together so we can know each other’s needs. We need to be quick to invite visitors for a meal. We want Christians who are new to Brussels to discover a new family at Hope that they never knew they had! Hospitality had a huge part in how I became a Christian. The reason I kept coming to church as an atheist was not because I believed in the church’s God but because the Christian community loved me. A lot of time was spent around meals. I am here now, so it did lead to me coming to faith. At first, I was drawn to this amazing warm, caring community of Jesus-followers.

3 -- Acts 2:42 The Church is Devoted to taking the Lord’s Supper

The third element in Acts 2:42 is the breaking of the bread. This is the Lord’s Supper. “Breaking bread” from house to house in Acts 2:46 was different from “the breaking of bread” in Acts 2:42.[ii] The Lord’s Supper is a visible representation of Christ’s sacrifice for the forgiveness of sins. By taking this meal we revisit the core teachings of the Christian message. We share the same meal together so this is not something that is to be done alone at home. Membership in a local church is the best context to celebrate the unity we have with one another as we enjoy it with Christ. Of communion, Jesus said by eating bread and drinking wine, we would feed on his blood and flesh (John 6:54). By faith we have union with Christ and benefit from what Christ achieved on the cross, the forgiveness of sins and eternal life. This meal is part of our spiritual diet that helps us to grow in Christ-likeness and it shapes our identity. We want to take communion regularly when we gather together as a church.

4 -- Acts 2:42 The Church is Devoted to The Prayers

Acts 1:14 teaches that the apostles were devoted to prayer. Here the church is devoted to “the prayers.” It could be standardized prayers. In the other summaries in Acts 3:1; 4:31; 6:6; prayer was a mark of God’s expanding church. We need to be a praying church. Our worship services include prayer. We have a prayer of invocation, the Lord’s Prayer, prayer of confession, pastoral prayer, that includes a prayer of illumination of the scriptures before the sermon. A prayer follows the sermon. When we do the Lord's Supper that includes another prayer. Many of the songs we sing are prayers. We want prayer to be an important part of our community groups. We want to pray for God's will to be done in our lives. We pray that he would transform us to be more like Jesus. We pray for each other in the context of our smaller groups. The more intimate the groups become, the more people will share their struggles and requests. This would lead to greater love for each other, and God will use us to answer the church's prayers.

5 -- Acts 2:43-47 presents three results

In Acts 2:43 and 47 we read of the results. As a result of devotion to the apostles' teaching, fellowship, communion, and prayer, the people experienced awe so and they praised God (Acts 2:43, 47), they had favor with outsiders (Acts 2:47), and The Lord added to those being saved each day to them (Acts 2:47). First, there was “awe” and “praising God.” The word “awe” in Acts 2:43 is “fear.” It is the proper response to being in the presence of God Almighty. We need reverence and care when we worship. Acts 2:47 says followers of Jesus were praising God. Awe and Praise are the natural result of being a Christian, knowing that our sins are forgiven, receiving purpose in life, and knowing love like we have never before. Christians are joyful worshippers. Awe, praise, and joy are the fuel that propels us to go out in the world and live our Christian lives and to make Christ known! Second, Acts 2:47 teaches that the church found favor with all the people. This does not neglect other NT texts that speak of persecution. The Christian church that is devoted to the study of Scripture, deep care for one another, communion, and prayer is a light that shines bright in darkness. In the early 100s, Aristides, a Christian from Athens described the church to the Roman emperor Hadrian, “They do not commit … immorality; they do not bear false witness, or embezzle, nor do they covet what is not theirs. They honor father and mother, and do good to those who are their neighbors. Whenever they are judges, they judge uprightly. … Those who oppress them, they exhort and make them their friends. They do good to their enemies…. As for their servants, … they persuade them to become Christians; and when they have done so, they call them brethren without distinction. … Falsehood is not found among them. They love one another; the widow’s needs are not ignored, and they rescue the orphan from the person who does him violence. He who has, gives to him who has not, ungrudgingly and without boasting. … If they find poverty in their midst, and they do not have spare food, they fast for two or three days in order that the needy might be supplied with the necessities….”[iii] Today, the church is for the good of society. The secular worldview provides no meaning for life. In Christ, we live to love God and love people. In a random universe, the culture must define life, gender, family, love, sex, and success. The all-wise creator teaches us to value all life, how to flourish in his created world, how to live faithfully, and also to understand success as doing God’s will not by material results. In a society that is divided, the church and the gospel message has offered unity across races, countries, continents, and the world, in a way the world has never known. When the church lives as the body of Christ, people will start to ask questions and we will find favor with people. The third result, according to Acts 2:47 is that the Lord adds to those being saved each day. The church finds favor with outsiders and the Lord saves them! When we encounter Jesus our life is turned upside down. We still suffer and endure hardship. We still struggle with unwanted behavior. But, the love of Christ, the presence of God, and the benefits make the thought of life without God completely unbearable. For this reason, we want all people to know the love, joy, and peace that we have found in Christ. We want people to be saved through the ministries of all churches in Brussels for their own sake and the Glory of God! We also want to support new churches being planted across the world who are committed to these simple ministries.

Conclusion

So it is simple! Acts 2:41-47 describes the activities of a church: worship, discipleship, and mission. This is how we fulfill the great commission. No fancy programs are required. We are just a community that submits to God’s Word, that loves our neighbors as ourselves, and enjoys intimacy with God through prayer. This is the evangelistic society we are called to be. God uses biblical, gospel-shaped, and Holy Spirit filled communities to expand his kingdom. We want to be devoted to the apostles’ teaching, be extravagant in our love for one another, continue to practice baptisms and the Lord’s Supper, worship, enjoy deep community through hospitality, pray for each other and that God would draw people to himself. [i] Eckhard J. Schnabel, Acts, ZECNT (Grand Rapids, MI: Zondervan, 2016). Ch 6. Introduction. . [ii] Joseph A. Fitzmyer, The Acts of the Apostles: A New Translation with Introduction and Commentary, AB 31 (New Haven, CT: Yale University Press, 2008), 271; Ben Witherington, The Acts of the Apostles: A Socio-Rhetorical Commentary (Grand Rapids, MI : Carlisle, U.K: Eerdmans Pub. ; Paternoster, 1998), 160; John B. Polhill, Acts, NAC 26 (Nashville, TN: Broadman & Holman, 1992), 119. [iii] The Apology of Aristides, translated by Rendel Harris [London: Cambridge, 1893].




 

Les Ministères d'une Église Chrétienne

Actes 2:41-47




Si vous deviez implanter une église, comment commenceriez-vous ? Avant de penser aux bâtiments, aux orateurs, aux sermons, aux musiciens, au montage et au démontage, nous devons commencer avec Dieu. L'église est l'idée de Dieu, nous devons donc la faire à la manière de Dieu. La Bible étant la Parole de Dieu, faire l'église à la manière de Dieu, c'est la faire selon la Bible. Actes 2.41-47 est un excellent texte pour découvrir les activités d'une église. Actes 2.41-47 offre un modèle simple pour rester fidèle à une communauté chrétienne biblique.


Actes 2:41-47 est l'un des nombreux résumés de la vie et des activités de l'Église primitive (cf. Actes 1:14 ; 4:32-37 ; 5:12-16 ; 6:7 ; 9:31). Actes 2:41-47 est le plus long de ces résumés. Les autres résumés se rapportent au contenu d'Actes 2:41-47. C'est pourquoi les commentateurs supposent que Luc ne se contente pas de décrire les activités de l'Église. Il prescrit des activités ecclésiales normatives[i]. Les lettres du NT adressées aux églises et aux individus complètent le tableau des activités ecclésiales. Le NT est suffisant comme manuel de ministère. Il garde l'église simple.


La mise en pratique d'Actes 2:41-47 remplit la Grande Commission de Matthieu 28. C'est la manière dont nous faisons des disciples de toutes les nations. C'est l'accomplissement d'Actes 1:8. C'est la manière dont nous témoignons du Roi ressuscité pour l'extension de son royaume jusqu'aux extrémités de la terre. Actes 2:41-47 sont les activités simples que Dieu veut que l'Église pratique. Selon Actes 2:42, l'Église se consacre à l'enseignement des apôtres, à la communion fraternelle, à la fraction du pain et aux prières. Le résultat est qu'ils éprouvent de la crainte (Actes 2:44). Ils louaient Dieu (Actes 2:47). Ils prenaient soin les uns des autres (Actes 2:45-46). Ils ont trouvé la faveur des étrangers et le Seigneur a ajouté à ceux qui étaient sauvés (Actes 2:47). Ce passage résonne en moi parce que je suis devenu chrétien dans une église qui incarnait ce texte.


1 -- Actes 2:42, 43, 46 Premièrement, l'Église se consacre à l'enseignement des apôtres

Le Grand Mandat est la mission de l'Église. À la fin de l'Évangile de Matthieu, Jésus a chargé ses disciples de faire de toutes les nations des disciples en les baptisant et en leur apprenant à faire tout ce que Jésus a ordonné. C'est ce que fait l'Église dans Actes 2. En Actes 2:41, ils baptisent des convertis et en Actes 2:42, l'Église se consacre à l'enseignement des apôtres. Les apôtres réapparaissent en Actes 2:46 pour leurs miracles. Ils enseignaient et Dieu manifestait son approbation par les miracles (cf. Actes 2:22 ; Hébreux 2:3-4).


Aujourd'hui, l'Église doit se consacrer à l'enseignement des apôtres. Nous le faisons en étudiant la Bible. Nous avons les enseignements du NT qui sont les enseignements des apôtres et de leurs proches collaborateurs comme Marc et Luc. Dans Actes 17:11, lorsque les apôtres enseignaient, les Juifs de Bérée examinaient les Écritures de l'AT pour évaluer les enseignements des apôtres. Nous devons être un peuple qui étudie et applique l'ensemble de la Bible. Nous le faisons dans la perspective de la nouvelle alliance, à la lumière du ministère du Christ.


Nous pouvons nous consacrer à beaucoup de choses. Nous sommes appelés à vivre dans le monde et à côtoyer des non-croyants. Nous devons nous assurer que ce sont les enseignements des apôtres qui façonnent notre vision du monde et non les industries de divertissement séculières, les médias sociaux ou les médias d'information séculiers conservateurs ou libéraux. Nous développons un regard sur l'Évangile en nous consacrant aux enseignements des apôtres. Nous voulons que notre dévotion aux apôtres façonne nos cultes du dimanche. Nous voulons que nos petits groupes se consacrent à la Parole de Dieu. À travers les ministères de l'Église, nous voulons équiper tous les disciples de Jésus pour qu'ils se réjouissent de la Parole de Dieu, qu'ils s'en nourrissent spirituellement et qu'ils exercent leur ministère auprès des autres avec la Parole de Dieu.


2 -- Actes 2:42, 44-46 Deuxièmement, l'Église est dévouée à la communauté

Le deuxième élément d'Actes 2:42 est "la communauté". Le mot "communauté" désigne la communauté et la manière dont les chrétiens d'une église interagissent les uns avec les autres. La même racine grecque se retrouve dans Actes 2:44 lorsqu'il est dit qu'ils avaient tout en "commun". La communion est synonyme de lien étroit entre les personnes, d'unité fraternelle et de communion. Selon Actes 2:44, ils avaient tout en commun. Selon Actes 2:45, ils distribuaient leurs ressources de manière à ce qu'il n'y ait pas de besoin. Ils vendaient et donnaient de l'argent à ceux qui étaient dans le besoin. Selon Actes 2:46, cette unité se manifestait par des repas pris en commun dans les maisons. L'une des caractéristiques de l'Église primitive était son hospitalité.


Il peut être tentant de dire que cette partie ne s'applique pas à nous. Pourquoi ne s'appliquerait-elle pas ? Nous avons besoin d'une étroite collaboration et d'unité. Nous devons prendre soin les uns des autres de manière sacrificielle. Nous voulons répondre aux besoins des uns et des autres. Nous voulons être hospitaliers. Nous voulons passer beaucoup de temps ensemble afin de connaître les besoins de chacun. Nous devons être prompts à inviter des visiteurs pour un repas. Nous voulons que les chrétiens qui viennent d'arriver à Bruxelles découvrent à Hope une nouvelle famille qu'ils ne savaient pas qu'ils avaient ! L'hospitalité a joué un rôle important dans la façon dont je suis devenu chrétien. Si j'ai continué à venir à l'église, ce n'est pas parce que je croyais en son Dieu, mais parce que la communauté chrétienne m'aimait. On passait beaucoup de temps autour des repas. Je suis ici aujourd'hui, donc cela m'a conduit à la foi. Au début, j'ai été attiré par cette étonnante communauté chaleureuse et attentionnée de disciples de Jésus.


3 -- Actes 2:42 Troisièmement, l'Église s'engage à prendre le repas du Seigneur

Le troisième élément d'Actes 2:42 est la fraction du pain. Il s'agit de la Cène. La " fraction du pain " de maison en maison en Actes 2:46 est différente de la " fraction du pain " en Actes 2:42[ii]. La Cène est une représentation visible du sacrifice du Christ pour le pardon des péchés. En prenant ce repas, nous revisitons les enseignements fondamentaux du message chrétien. Nous partageons le même repas ensemble, ce n'est donc pas quelque chose que l'on peut faire seul à la maison. L'appartenance à une église locale est le meilleur contexte pour célébrer l'unité que nous avons les uns avec les autres, comme nous en jouissons avec le Christ. En ce qui concerne la communion, Jésus a dit qu'en mangeant du pain et en buvant du vin, nous nous nourririons de son sang et de sa chair (Jean 6:54). Ce repas fait partie de notre régime spirituel qui nous aide à grandir dans la ressemblance avec le Christ et façonne notre identité. Nous voulons communier régulièrement lorsque nous nous réunissons en tant qu'église.


4 -- Actes 2:42 Quatrièmement, l'Église se consacre aux prières

Actes 1:14 enseigne que les apôtres étaient dévoués à la prière. Ici, l'Église se consacre aux "prières". Il pourrait s'agir de prières standardisées. Dans les autres résumés des Actes 3:1 ; 4:31 ; 6:6, la prière était une marque de l'expansion de l'Église de Dieu. Nous devons être une église qui prie. Nos cultes incluent la prière. Nous avons une prière d'invocation, le Notre Père, une prière de confession, une prière pastorale, qui comprend une prière d'illumination des Ecritures avant le sermon. Une prière suit le sermon. Lorsque nous prenons la Sainte Cène, une autre prière est prononcée. De nombreux chants sont des prières. Nous voulons que la prière soit un élément important de nos groupes communautaires. Nous voulons prier pour que la volonté de Dieu s'accomplisse dans nos vies. Nous prions pour qu'il nous transforme afin que nous ressemblions davantage à Jésus. Nous prions les uns pour les autres dans le contexte de nos petits groupes. Plus les groupes deviennent intimes, plus les gens partagent leurs luttes et leurs demandes. Cela conduira à un plus grand amour les uns pour les autres, et Dieu nous utilisera pour répondre aux prières de l'Église.


5 -- Actes 2:43-47 présente trois résultats

En Actes 2:43 et 47, nous lisons les résultats. Suite à la consécration à l'enseignement des apôtres, à la communion fraternelle, à la communion et à la prière, les gens ont été émerveillés et ont loué Dieu (Actes 2:43, 47), ils ont eu la faveur des étrangers (Actes 2:47), et le Seigneur a ajouté à leur nombre ceux qui étaient sauvés chaque jour (Actes 2:47).


Tout d'abord, il y a eu la "crainte" et la "louange de Dieu". Le mot "crainte" dans Actes 2:43 est "peur". C'est la réponse appropriée à la présence du Dieu tout-puissant. Nous avons besoin de révérence et d'attention lorsque nous adorons. Actes 2:47 dit que les disciples de Jésus louaient Dieu. L'admiration et la louange sont le résultat naturel du fait d'être chrétien, de savoir que nos péchés sont pardonnés, d'avoir un but dans la vie et de connaître l'amour comme nous ne l'avons jamais connu auparavant. Les chrétiens sont des adorateurs joyeux. L'admiration, la louange et la joie sont le carburant qui nous pousse à aller dans le monde, à vivre notre vie chrétienne et à faire connaître le Christ !


Deuxièmement, Actes 2:47 enseigne que l'Église a trouvé la faveur de tout le peuple. Cela ne néglige pas les autres textes du NT qui parlent de persécution. L'Église chrétienne qui se consacre à l'étude des Écritures, à l'entraide, à la communion et à la prière est une lumière qui brille dans les ténèbres. Au début des années 100, Aristide, un chrétien d'Athènes, a décrit l'Église à l'empereur romain Hadrien,


Ils ne commettent pas ... d'immoralité ; ils ne portent pas de faux témoignage, ne détournent pas l'argent et ne convoitent pas ce qui n'est pas à eux. Ils honorent leur père et leur mère, et font du bien à leurs voisins. Lorsqu'ils sont juges, ils jugent avec droiture. ... Ceux qui les oppriment, ils les exhortent et s'en font des amis. Ils font du bien à leurs ennemis.... Quant à leurs serviteurs, ... ils les persuadent de se faire chrétiens ; et quand ils l'ont fait, ils les appellent frères sans distinction. ... Il n'y a pas de mensonge parmi eux. Ils s'aiment les uns les autres ; ils n'ignorent pas les besoins de la veuve, et ils arrachent l'orphelin à celui qui lui fait violence. Celui qui a, donne à celui qui n'a pas, sans rechigner et sans se vanter. ... S'ils trouvent la pauvreté parmi eux, et s'ils n'ont pas de nourriture de rechange, ils jeûnent pendant deux ou trois jours afin que les nécessiteux soient approvisionnés en produits de première nécessité. ... [iii]


Aujourd'hui, l'Église est au service de la société. La vision séculière du monde ne donne aucun sens à la vie. En Christ, nous vivons pour aimer Dieu et aimer les gens. Dans un univers aléatoire, la culture doit définir la vie, le genre, la famille, l'amour, le sexe et le succès. Le créateur plein de sagesse nous enseigne à apprécier toute vie, à nous épanouir dans le monde qu'il a créé, à vivre fidèlement et à comprendre que le succès consiste à faire la volonté de Dieu et non à obtenir des résultats matériels. Dans une société divisée, l'Église et le message de l'Évangile ont apporté l'unité au-delà des races, des pays, des continents et du monde, d'une manière que le monde n'a jamais connue. Lorsque l'Église vit comme le corps du Christ, les gens commencent à poser des questions et nous trouvons grâce aux yeux des autres.


Le troisième résultat, selon Actes 2:47, est que le Seigneur ajoute chaque jour à ceux qui sont sauvés. L'Église trouve grâce aux yeux des étrangers et le Seigneur les sauve ! Lorsque nous rencontrons Jésus, notre vie est bouleversée. Nous continuons à souffrir et à endurer des épreuves. Nous luttons encore contre des comportements indésirables. Mais l'amour du Christ, la présence de Dieu et les bienfaits rendent l'idée d'une vie sans Dieu totalement insupportable. C'est pourquoi nous voulons que tous les hommes connaissent l'amour, la joie et la paix que nous avons trouvés en Christ. Nous voulons que les gens soient sauvés par le biais des ministères de toutes les églises de Bruxelles, pour leur propre bien et pour la gloire de Dieu ! Nous voulons également soutenir l'implantation de nouvelles églises dans le monde.


Conclusion

C'est donc simple ! Actes 2:41-47 décrit les activités d'une église : le culte, la formation des disciples et la mission. C'est ainsi que nous remplissons le grand mandat. Aucun programme sophistiqué n'est nécessaire. Nous sommes simplement une communauté qui se soumet à la Parole de Dieu, qui aime son prochain comme elle-même et qui jouit d'une intimité avec Dieu par la prière. Telle est la société évangélique que nous sommes appelés à être. Dieu utilise des communautés bibliques, façonnées par l'Évangile et remplies du Saint-Esprit pour étendre son royaume. Nous voulons être dévoués à l'enseignement des apôtres, extravagants dans notre amour les uns pour les autres, continuer à pratiquer le baptême et la Cène, adorer, jouir d'une communauté profonde à travers l'hospitalité, prier les uns pour les autres et pour que Dieu attire les gens à lui.


[i] Eckhard J. Schnabel, Actes, ZECNT (Grand Rapids, MI : Zondervan, 2016). Ch 6. Introduction.

[ii] Joseph A. Fitzmyer, Les Actes des Apôtres : A New Translation with Introduction and Commentary, AB 31 (New Haven, CT : Yale University Press, 2008), 271 ; Ben Witherington, The Acts of the Apostles : A Socio-Rhetorical Commentary (Grand Rapids, MI : Carlisle, U.K : Eerdmans Pub. ; Paternoster, 1998), 160 ; John B. Polhill, Acts, NAC 26 (Nashville, TN : Broadman & Holman, 1992), 119.

[iii] L'Apologie d'Aristide, traduite par Rendel Harris [Londres : Cambridge, 1893].










17 views0 comments

Comments


bottom of page