top of page
Search
  • Writer's pictureDaniel Brink

14 May 2023 -- The Love Disputation


Malachi 1:1-5

Julian Bacon





 

The Love Disputation

Malachi 1:1-5


  1. Statement of God's Love (1:1-2a)

  2. Objection to God's Love (1:2b)

  3. Proof of God's Love (1:2c-5)


Malachi is a post-exilic prophetic book. The people of Israel are back in the Land after their exile in Babylon. While in exile, God promised a Messiah, the outpouring of the Holy Spirit, a new covenant, a greater temple, and world peace. Israel is still waiting. They were becoming skeptical. They are disappointed and their disappointment was showing.


Disappointment is part of being human. We can be disappointed with God, family, friends, and ourselves. Disappointment is hard, but it is a sign of hope! Disappointment is not bad, but we cannot let it rule our lives. Disappointment can turn to anger, shame, sadness, bitterness, and cynicism. Malachi presents God’s posture towards his disappointed and disobedient people. The Lord is warm but firm. He assures his people of his love for them. He also calls them to repentance so that they would act like his beloved people.

Malachi has a unique style. It contains a series of disputations. The prophet presents a dramatic dialogue between God and his people. The Lord is urging his disappointed people to love, obey, trust, worship, and honor him. The Lord makes a statement, the people object, and God proves his original statement. These disputations structure Malachi.


1 -- Mal 1:2a – Statement: “I have loved you” says the Lord.

In Mal 1:1-5, God’s statement to his people is “I have loved you.” The concept of “love” is powerful. We use it sparingly, lest it lose its value. The word “love” is the most powerful when it comes from one who knows our flaws. It means, I know you and I am not going anywhere. This is the love of friends, spouses, parents, and above all, God.


2 -- Mal 1:2b – Objection: “How have you loved us?”

In any movie or even in life, when one person says, “I love you,” you expect the response to be, “I love you too.” Do not say it if you do not mean it, or you will make things worse! In this dramatic dialogue, the people respond, “Oh really… How have you loved us?” Malachi is communicating that by their actions they show that God's love does not affect them. He is saying, you are acting like an unloved people. Can’t you see how ungrateful you are?

Application: For right or for wrong, when people do not feel loved, it will show. There is a maxim, “Hurt people, will hurt people.”[i] When our emotional-relational needs are neglected, we are wounded. Our wounding prevents us from having healthy relationships and we wound others. Our wounding spreads to our loved ones until we heal.

The lack of feeling of love can be due to no love. When children are not loved, the consequences in adulthood can be devastating. Most serial killers experienced trauma as children. Their childhood does not justify their behavior, but it explains it. Studies have shown that a common denominator of all gang members is fatherlessness. Sometimes there was no love, other times, as it is for God’s love, it is not that he does not love us, but that we do not feel his love. For human relationships, I have found the book, The Five Love Languages by Gary Chapman to be helpful. People prefer to show and receive love in different manners. He lists time spent together, touch, words of affection, gifts, and service. When a person’s way of expressing love does not match another’s way of receiving love, there is a disconnect. There may be more love than what is being felt. Some people feel like service and gift-giving are less personal than words, time, and touch. A child may want their parents to hold them, tell them they love them, and be present. The parents may assume that through the gifts they buy, their love will be obvious! In our text, God loves Israel. Yet, somehow, Israel does not recognize God's love and they are acting out. As we will see in Malachi.

When we know the love of others, our life manifests joy, confidence, the capacity to love others, a positive outlook on the future, creativity, and an attitude of gratefulness. Whether it is a misunderstanding of love or a real lack of love, there are consequences. We want to feel known, celebrated, understood, and sympathized with. When we sense neglect, we turn in on ourselves, and we isolate ourselves, often to avoid further harm. We become less focused on our role in society and refrain from community. We convince ourselves we do not need anyone. It is a defense mechanism. Hurt caused by relationships needs healing in relationships. Isolation prolongs and even deepens the wounds. In isolation, no one can challenge our toxic thinking and emotions. We cultivate bitterness, anger, low empathy, and deception. We convince ourselves that we do not need others for our well-being. It leads to practical atheism and cynicism about justice in the world. In the rest of Malachi, we will see the different ways the people of Israel were acting out. They were acting like unloved people. Towards God, their worship suffers. They are not bringing the right kind of sacrifices in Mal 1:6–14. The priests are not teaching the word of God in Mal 2:1–9. They believe that God is unjust and will not punish the wicked (Mal 2:17–3:5; Mal 3:13–4:3). Their generosity suffers, they are not tithing (Mal 3:6–12). Malachi highlights the people’s delusion. It also impacts their love towards others. In Mal 2:10–16, we see that the people are acting faithlessly towards one another. The men were divorcing their wives and marrying non-believers. When we love God, we want to marry someone whose most spectacular trait is their love for God. When we love God, we will love God’s children and are at peace with one another. 1 John 4:20, puts it perfectly, “If anyone says, “I love God,” and hates his brother, he is a liar; for he who does not love his brother whom he has seen cannot love God whom he has not seen.”

Do we act like a beloved people? Could Malachi proclaim to us, “The Lord says, ‘I have loved you,” but you say, ‘How have you loved us?’” Have we responded to God’s love by loving others? Some evangelicals become mean when they defend God’s truth. They do not realize that they disobey the very thing they are trying to protect. Dallas Willard calls this: righteously mean Christians.[ii] Perhaps, we value comfort or order. Christians must be known as the people changed by the cross of Christ. They are a loved people who love people (John 13:35).


3 -- Mal 1:2-5 Proof – Of God’s Love

In Mal 1:2-4, God proves his love. He refers to the Jacob and Esau account from Gen 25. Mal 1:2–3, “Is not Esau Jacob’s brother?... I loved Jacob but Esau I hated.” In the context of Genesis, this means that God chose Jacob over Esau to be the heir of Abraham’s promises. It is through Jacob that God would bless all the families of the earth. It means Jesus would come through the line of Jacob. While Rebecca, Isaac’s wife was pregnant with twins, the Lord told her, “The older shall serve the younger” (Gen 25:23). 1500 years later, Malachi presents the implications for his day. God’s choice of Jacob over Esau means God loves Israel and hates Edom. God’s promises to Abraham belonged to Israel. Edom is a nation that will be annihilated. Israel returned from Babylon. They are living in the land God promised them. They will prosper and become a blessing to the whole world.

To show his love for Israel, God chooses a story about twins. There is no difference between twins at birth. So, love has everything to do with God and nothing that we could offer. Rom 9:10-13 is Apostle Paul’s inspired commentary on Mal 1:2-3. We read, “When Rebekah had conceived children by one man, our forefather Isaac, 11 though they were not yet born and had done nothing either good or bad—in order that God's purpose of election might continue, not because of works but because of him who calls, 12 she was told, “The older will serve the younger.” 13 As it is written, “Jacob I loved, but Esau I hated.” This is the Christian good news! God loves you because he loves you. He did not love you because of anything you have done. He will not unlove you because of anything you do. God’s love is secure. Knowing this changes everything.

The argument is, “Remember you have a twin, and I chose you.” God’s love for Jacob followed Jacob's descendants. God loves Israel. This is how God loved Israel. Deut 7:8 says, “8… it is because the LORD loves you and is keeping the oath that he swore to your fathers, that the LORD has brought you out with a mighty hand and redeemed you from the house of slavery, from the hand of Pharaoh….” God's love is synonymous with the salvation of the Exodus. By the time of Malachi's day, God's love takes a greater meaning. God's love becomes synonymous with salvation from Babylon and restoration in the land. God's love as salvation from Babylon occurs elsewhere in the Minor Prophets. Hos 14:4 anticipates the return from exile with these words, "I will heal their apostasy; I will love them freely, for my anger has turned from them.” Zeph 3:17 reads, “The LORD your God is in your midst, a mighty one who will save; he will rejoice over you with gladness; he will quiet you by his love; he will exult over you with loud singing.” Even though God punishes his people for their sins, his love does not fade. His love is warm, affectionate, and passionate. God rejoices over his people, his treasured possession. He exults over them with loud singing! When God says “I love you” in Mal 1:2, he is saying that he delights in them. They are living in the land again. They will be a blessing to all the families of the world.

Application: For us, the greatest picture of God’s love for us in Christ. God loved the world this way: he gave his only Son so that whoever would believe in him would have eternal life. God loves us! His love transforms us, it moves us to live differently. If we know God's love, but it does not affect us, then our love for God is just intellectual and not intimate. A symptom of this is that we prefer to debate ideas over caring for people’s hearts. Knowing God’s love intimately changes our emotions, thoughts, and character. The fruit of the Spirit is love, joy, peace, patience, kindness, goodness, faithfulness, gentleness, and self-control. This fruit is evidence of God’s love working in us through his Spirit. We are collectively a people loved by God. When we gather on Sundays, we will each feel welcomed, known, and celebrated. We will prefer a worship service in which the songs and sermons align with scripture and make much of God. A church service that entertains and promotes a celebrity culture will grieve us. God wrote the Bible. If we love God and want to please him, biblical worship is what we seek. Our love for God and the knowledge of his love will naturally flow out in loving others.

Mal 1:5 shifts to the future. There will be a shift, and Israel will recognize that God loves her. Mal 1:5 Your own eyes shall see this, and you shall say, “Great is the LORD above the border of Israel!” For Israel, in Malachi’s day, this shift would occur when they will recognize the destruction of Edom. The nation of Edom was a threat to Israel in post-exilic times. God’s hatred for Edom will be obvious by their destruction and inability to rebuild. Israel was blind to God's work. God loves them and they will see. God brought them back to the promised land where they can thrive. Her twin is utterly destroyed. In our lives, we must do the same. We can get so caught up in particular trials that we forget all the Lord has done for us. It can be that we are amid a trial and feel depressed, anxious, or even angry. We spend no time remembering all the good God has done for us in the past. This passage finds its ultimate fulfillment in Christ. What every Christian can look back on, no matter where we find ourselves is our salvation. We must intentionally set time aside to marvel. This is God's greatest manifestation of his love for us. We can be enduring hardships that keep us focused on our problems rather than on Christ. In the same way God refers Israel to her story, we can remember what God has done for us. Because of what Christ has done in the past, we can endure the hardships of today. God loves us and is with us now. We will be in his loving presence forever.


4 -- Conclusion:

In this life, there will be disappointment. The Bible addresses war, murder, adultery, barrenness, bereavement, family conflict, jealousy, and gossip. God knows what we are going through. When we are not intentional about worshipping or remembering the good God has done, our hearts turn from God. We can act like unloved people. God has given us his son, the forgiveness of sins, a church family, the Holy Spirit, and the Scriptures. Things can get hard, yet we know God is with us, he loves us, and he transforms us. The Holy Spirit lives in us, comforts us, and teaches us. By his power, we can live as a beloved people who bear witness to God's love! This is what Malachi is all about. We will flesh this out in the weeks to come exploring different areas of the Christian life.

[i] Sandra D. Wilson, Hurt People Hurt People: Hope and Healing for Yourself and Your Relationships (Nashville, TN: Nelson, 1993). [ii] Dallas Willard, Renovation of the Heart: Putting on the Character of Christ (Colorado Springs, CO: NavPress, 2002), Ch. 13.


 


La Dispute concernant l'Amour

Malachie 1:1-5


Malachie est un livre prophétique post-exilique. Le peuple d'Israël est de retour dans la terre promise après son exil à Babylone. Pendant l'exil, Dieu a promis un Messie, le déversement du Saint-Esprit, une nouvelle alliance, un temple plus impressionnant et la paix dans le monde. Israël attend toujours. Il devient sceptique. Ils sont déçus et leur déception se manifeste.

La déception fait partie d'être humain. Nous pouvons être déçus par Dieu, par notre famille, par nos amis et par nous-mêmes. La déception est difficile, mais c'est un signe d'espoir ! La déception n'est pas mauvaise, mais nous ne pouvons pas la laisser dominer notre vie. La déception peut se transformer en colère, en honte, en tristesse, en amertume et en cynisme. Malachie présente la position de Dieu envers son peuple déçu et désobéissant. Le Seigneur est chaleureux mais ferme. Il assure son peuple de son amour pour lui. Il l'appelle aussi à la repentance pour qu'il se comporte comme son peuple bien-aimé.

Malachie a un style unique. Il contient une série de disputes. Le prophète présente un dialogue dramatique entre Dieu et son peuple. Le Seigneur exhorte son peuple déçu à l'aimer, à lui obéir, à lui faire confiance, à l'adorer et à l'honorer. Le Seigneur fait une déclaration, le peuple s'y oppose et Dieu prouve sa déclaration initiale. Ces disputes structurent Malachie.


1 -- Mal 1.2a – Déclaration : « Je vous ai aimés » dit le Seigneur.

Dans Mal 1.1-5, Dieu déclare à son peuple : "Je t'ai aimé". Le concept de l'amour est puissant. Nous l'utilisons avec parcimonie, de peur qu'il ne perde sa valeur. Le mot "amour" est d'autant plus puissant qu'il vient de quelqu'un qui connaît nos défauts. Il signifie : "Je te connais et je ne vais nulle part". C'est l'amour des amis, des conjoints, des parents et surtout de Dieu.


2 -- Mal 1.2b – Objection : « Comment nous as-tu aimés ? »

Dans un film ou même dans la vraie vie, lorsqu'une personne dit "Je t'aime", on s'attend à la réponse "Je t'aime aussi". Ne le dites pas si vous ne le pensez pas, ou vous aggraverez les choses ! Dans ce dialogue dramatique, les gens répondent : "Oh vraiment... Comment nous as-tu aimés ?" Malachie leur fait comprendre que, par leurs actions, ils montrent que l'amour de Dieu ne les affecte pas. Il leur dit : "Vous agissez comme un peuple qui n'est pas aimé. Ne voyez-vous pas à quel point vous êtes ingrats ?

Application : Que ce soit à tort ou à raison, lorsque les gens ne se sentent pas aimés, cela se voit. Il existe une maxime : "Les personnes blessées blesseront les autres". Lorsque nos besoins émotionnels et relationnels sont négligés, nous sommes blessés. Nos blessures nous empêchent d'avoir des relations saines et nous blessons les autres. Notre blessure s'étend à nos proches jusqu'à ce que nous guérissions.

Le manque de sentiment d'amour peut être dû à l'absence d'amour. Lorsque les enfants ne sont pas aimés, les conséquences à l'âge adulte peuvent être dévastatrices. La plupart des tueurs en série ont subi des traumatismes dans leur enfance. Leur enfance ne justifie pas leur comportement, mais elle l'explique. Des études ont montré que le dénominateur commun de tous les membres de gangs est l'absence de père. Parfois, il n'y avait pas d'amour, d'autres fois, comme pour l'amour de Dieu, ce n'est pas qu'il ne nous aime pas, mais nous ne ressentons pas son amour. En ce qui concerne les relations humaines, j'ai trouvé utile le livre Les cinq langages de l'amour de Gary Chapman. Les gens préfèrent montrer et recevoir de l'amour de différentes manières. Il énumère le temps passé ensemble, le toucher, les mots d'affection, les cadeaux et les services. Lorsque la façon dont une personne exprime son amour ne correspond pas à la façon dont une autre le reçoit, il y a un décalage. Il se peut qu'il y ait plus d'amour que ce qui est ressenti. Certaines personnes estiment que les services et les cadeaux sont moins personnels que les mots, le temps et le toucher. Un enfant peut vouloir que ses parents le prennent dans leurs bras, lui disent qu'ils l'aiment et soient présents. Les parents peuvent supposer qu'à travers les cadeaux qu'ils achètent, leur amour sera évident ! Dans notre texte, Dieu aime Israël. Pourtant, d'une manière ou d'une autre, Israël ne reconnaît pas l'amour de Dieu et agit en conséquence. Comme nous le verrons dans Malachie.

Lorsque nous connaissons l'amour des autres, notre vie manifeste de la joie, de la confiance, la capacité d'aimer les autres, une vision positive de l'avenir, de la créativité et une attitude de gratitude. Qu'il s'agisse d'une mauvaise compréhension de l'amour ou d'un réel manque d'amour, il y a des conséquences. Nous voulons nous sentir connus, célébrés, et compris. Lorsque nous nous sentons négligés, nous nous replions sur nous-mêmes et nous nous isolons, souvent pour éviter de souffrir davantage. Nous nous désintéressons de notre rôle dans la société et nous nous abstenons de participer à la vie de la communauté. Nous nous persuadons que nous n'avons besoin de personne. C'est en fait un moyen de se sentir en sécurité. Les blessures causées par les relations ont besoin d'être soignées dans les relations. L'isolement prolonge et même approfondit les blessures. Dans l'isolement, personne ne peut remettre en question nos pensées et nos émotions toxiques. Nous cultivons l'amertume, la colère, le manque d'empathie et la tromperie. Nous nous convainquons que nous n'avons pas besoin des autres pour notre bien-être. Cela conduit à un athéisme pratique et à un cynisme à l'égard de la justice dans le monde. Dans la suite de Malachie, nous verrons les différentes façons dont le peuple d'Israël se comportait. Il se comportait comme un peuple mal aimé. Envers Dieu, leur adoration souffre. Ils n'apportent pas le bon type de sacrifices (Mal 1.6-14). Les prêtres n'enseignent pas la parole de Dieu (Mal 2.1-9). Ils croient que Dieu est injuste et qu'il ne punira pas les méchants (Mal 2.17-3.5 ; Mal 3.13-4.3). Leur générosité en souffre, ils ne paient pas la dîme (Mal 3.6-12). Malachie souligne l'illusion du peuple. Cela a également un impact sur leur amour envers les autres. Dans Mal 2.10-16, nous voyons que le peuple agit sans fidélité les uns envers les autres. Les hommes divorçaient de leurs femmes et se mariaient avec des non-croyants. Lorsque nous aimons Dieu, nous voulons épouser quelqu'un dont le trait le plus spectaculaire est son amour pour Dieu. Lorsque nous aimons Dieu, nous aimons les enfants de Dieu et nous sommes en paix les uns avec les autres. 1 Jean 4:20 le dit parfaitement : "Si quelqu'un dit : J'aime Dieu, et qu'il haïsse son frère, c'est un menteur ; car celui qui n'aime pas son frère qu'il a vu ne peut aimer Dieu qu'il n'a pas vu".

Agissons-nous comme un peuple bien-aimé ? Malachie pourrait-il nous dire : "Le Seigneur dit : Je vous ai aimés, mais vous dites : Comment nous as-tu aimés ? Avons-nous répondu à l'amour de Dieu en aimant les autres ? Certains évangéliques deviennent méchants lorsqu'ils défendent la vérité de Dieu. Ils ne se rendent pas compte qu'ils désobéissent à la chose même qu'ils essaient de protéger. C'est ce que Dallas Willard appelle les "chrétiens vertueusement méchants". Nous privilégions peut-être le confort ou l'ordre. Les chrétiens doivent être connus comme des personnes transformées par la croix du Christ. Ils sont un peuple aimé qui aime les gens (Jean 13.35).


3 -- Mal 1:2-5 Preuve de l’amour de Dieu

Dans Mal 1.2-4, Dieu prouve son amour. Il se réfère au récit de Jacob et d'Ésaü de la Genèse 25. Mal 1.2-3 : "Ésaü n'est-il pas le frère de Jacob ? J'ai aimé Jacob, mais j'ai haï Ésaü." Dans le contexte de la Genèse, cela signifie que Dieu a choisi Jacob plutôt qu'Ésaü pour être l'héritier des promesses d'Abraham. C'est par Jacob que Dieu bénira toutes les familles de la terre. Cela signifie que Jésus viendrait de la lignée de Jacob. Alors que Rebecca, la femme d'Isaac, était enceinte de jumeaux, le Seigneur lui a dit : "L'aîné servira le cadet" (Gn 25.23). 1500 ans plus tard, Malachie présente les implications pour son époque. Le fait que Dieu ait choisi Jacob plutôt qu'Ésaü signifie que Dieu aime Israël et déteste Édom. Les promesses faites par Dieu à Abraham appartiennent à Israël. Édom est une nation qui sera anéantie. Israël est revenu de Babylone. Ils vivent dans le pays que Dieu leur a promis. Ils prospéreront et deviendront une bénédiction pour le monde entier.

Pour montrer son amour pour Israël, Dieu choisit une histoire de jumeaux. Il n'y a pas de différence entre les jumeaux à la naissance. L'amour a donc tout à voir avec Dieu et rien que nous puissions offrir. Rom 9,10-13 est le commentaire inspiré de l'apôtre Paul sur Mal 1.2-3. Nous lisons : "Lorsque Rébecca eut conçu des enfants d'un homme, notre ancêtre Isaac, 11 alors qu'ils n'étaient pas encore nés et qu'ils n'avaient rien fait de bon ni de mauvais, afin que le dessein d'élection de Dieu se poursuive, non à cause des œuvres, mais à cause de celui qui appelle, 12 il lui fut dit : "L'aîné servira le cadet." 13 Selon qu'il est écrit : "J'ai aimé Jacob, et j'ai haï Ésaü." Voilà la bonne nouvelle chrétienne ! Dieu vous aime parce qu'il vous aime. Il ne vous a pas aimé à cause de ce que vous avez fait. Il ne cessera pas de vous aimer à cause de ce que vous faites. L'amour de Dieu est sûr. Savoir cela change tout.

L'argument est le suivant : "N'oublie pas que tu as un jumeau et je t'ai choisi". L'amour de Dieu pour Jacob a suivi les descendants de Jacob. Dieu aime Israël. Voici comment Dieu a aimé Israël. Dt 7.8 dit : "8... c'est parce que l'Éternel t'aime et qu'il tient le serment qu'il a fait à tes pères, que l'Éternel t'a fait sortir à main forte et qu'il t'a racheté de la maison d'esclavage, de la main de Pharaon...." L'amour de Dieu est synonyme du salut de l'Exode. À l'époque de Malachie, l'amour de Dieu prend une signification plus grande. L'amour de Dieu devient synonyme de salut de Babylone et de restauration de la terre promise. L'amour de Dieu en tant que salut de Babylone se retrouve ailleurs dans les prophètes mineurs. Os 14,4 anticipe le retour de l'exil avec ces mots : "Je guérirai leur apostasie, je les aimerai librement, car ma colère s'est détournée d'eux". Zeph 3.17 dit : "L'Éternel, ton Dieu, est au milieu de toi, un puissant qui sauve ; il se réjouira de toi avec allégresse, il t'apaisera par son amour, il exultera sur toi avec des chants éclatants." Même si Dieu punit son peuple pour ses péchés, son amour ne faiblit pas. Son amour est chaleureux, affectueux et passionné. Dieu se réjouit de son peuple, de son trésor. Il s'en réjouit en chantant à tue-tête ! Lorsque Dieu dit "Je t'aime" dans Mal 1.2, il dit qu'il se réjouit de son peuple. Ils vivent à nouveau dans le pays. Ils seront une bénédiction pour toutes les familles du monde.

Application : Pour nous, la plus grande image de l'amour de Dieu envers nous est celle de Jésus. Dieu a aimé le monde de cette manière : il a donné son Fils unique pour que quiconque croit en lui ait la vie éternelle. Dieu nous aime ! Son amour nous transforme, il nous pousse à vivre différemment. Si nous connaissons l'amour de Dieu, mais qu'il ne nous touche pas, alors notre amour pour Dieu est seulement intellectuel et non intime. Un symptôme de cela est que nous préférons débattre des idées plutôt que de nous occuper du cœur des gens. Connaître intimement l'amour de Dieu change nos émotions, nos pensées et notre caractère. Le fruit de l'Esprit est l'amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bienveillance, la fidélité, la douceur et la maîtrise de soi. Ce fruit est la preuve de l'amour de Dieu qui agit en nous par l'intermédiaire de son Esprit. Nous sommes collectivement un peuple aimé de Dieu. Lorsque nous nous réunissons le dimanche, nous nous sentons tous accueillis, connus et célébrés. Nous préférerons un culte dans lequel les chants et les sermons s'alignent sur les Ecritures et font la part belle à Dieu. Un culte qui divertit et promeut une culture de la célébrité nous attristera. Dieu a écrit la Bible. Si nous aimons Dieu et voulons lui plaire, le culte biblique est ce que nous voulons. Notre amour envers Dieu et la connaissance de son amour se traduiront naturellement dans l'amour que nous portons aux autres.

Mal 1,5 se réfère à l'avenir. Il y aura un changement, et Israël reconnaîtra que Dieu l'aime. Mal 1.5 Vos yeux le verront, et vous direz : "Grand est l'Éternel au-dessus de la frontière d'Israël !" Pour Israël, à l'époque de Malachie, ce changement se produira lorsqu'il reconnaîtra la destruction d'Édom. La nation d'Édom représentait une menace pour Israël durant l'époque post-exilique. La haine de Dieu à l'égard d'Édom se manifestera par sa destruction et son incapacité à reconstruire. Israël était aveugle face à l'œuvre de Dieu. Dieu les aime et ils verront. Dieu les a ramenés dans la terre promise où ils peuvent prospérer. Son jumeau est complètement détruit. Dans nos vies, nous devons faire de même. Nous pouvons être tellement pris dans des épreuves particulières que nous oublions tout ce que le Seigneur a fait pour nous. Il se peut que nous soyons au milieu d'une épreuve et que nous nous sentions déprimés, anxieux ou même en colère. Nous ne prenons pas le temps de nous souvenir de tout le bien que Dieu a fait pour nous dans le passé. Ce passage trouve son accomplissement ultime en Christ. Ce que chaque chrétien peut considérer avec recul, quel que soit l'endroit où il se trouve, c'est son salut. Nous devons délibérément prendre le temps de nous émerveiller. C'est la plus grande manifestation de l'amour de Dieu pour nous. Nous pouvons endurer des épreuves qui nous maintiennent concentrés sur nos problèmes plutôt que sur le Christ. De la même manière que Dieu renvoie Israël à son histoire, nous pouvons nous souvenir de ce que Dieu a fait pour nous. Grâce à ce que le Christ a fait dans le passé, nous pouvons supporter les épreuves d'aujourd'hui. Dieu nous aime et est avec nous maintenant. Nous serons toujours en sa présence aimante.


4 -- Conclusion:

Dans cette vie, il y aura des déceptions. La Bible aborde la guerre, le meurtre, l'adultère, la stérilité, le deuil, les conflits familiaux, la jalousie et les commérages. Dieu est conscient de ce que nous vivons. Lorsque nous n'avons pas l'intention d'adorer Dieu ou de nous souvenir du bien qu'il fait, nos cœurs se détournent de lui. Nous pouvons nous comporter comme des personnes non-aimées. Dieu nous a donné son fils, le pardon des péchés, une famille ecclésiale, le Saint-Esprit et les Écritures. Les choses peuvent devenir difficiles, mais nous savons que Dieu est avec nous, qu'il nous aime et qu'il nous transforme. Le Saint-Esprit vit en nous, nous réconforte et nous enseigne. Par sa puissance, nous pouvons vivre comme un peuple bien-aimé qui témoigne de l'amour de Dieu ! C'est de cela qu'il est question dans Malachie. Nous approfondirons ce sujet dans les semaines à venir en explorant différents domaines de la vie chrétienne.


27 views0 comments

コメント


bottom of page